samedi 9 juin 2018

Début d'été










J'ai souvent cédé ces temps derniers à une douce résignation
Mon corps pardonne-moi de t'avoir tant demandé...
A présent je retourne en toi au plus simple
Au plus doux et au plus sensible de moi
Au plus fort et au plus secret de moi
je vais m'installer en estive
faire poser la vie
la peindre
l'écrire
vite
le temps
coule grain à grain
efface les traces inutiles
trace les limites subtiles du fut-il ?
embrasse le renouveau et abrase l'ancien
il n'y a pas d'interdit aux pulsions de vie: n'attends rien
ce qui est offert est donné, rien ne sera rendu, c'est ainsi ...
l'été exige ses fruits, les impuissants sont vérolés, l'air s'apesantit
d'urgence il faut retrouver la respiration le rythme profond et lent : lui















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Déposer ici vos mots, ils seront bien traités.